Découvrez les Plumes Libres de NeoLibrum ! 🖋️ 

Rencontrez de jeunes auteurs et autrices indépendantes, partenaires de NeoLibrum, à travers leurs portraits inspirants promouvant un autre regard. 🤝 

Explorez et plongez dans leurs sources d’histoires captivantes. 📖

NeoLibrum

Pouvez-vous nous parler un peu de vous ? Quel est votre parcours en tant qu’auteur ?

Je m’appelle Marie, je vis en Alsace et à la base, je suis tout sauf un auteur ! 😅 J’accompagne des entrepreneurs à développer leur business grâce à un site web professionnel et un espace Notion (outil d’organisation) qui leur ressemblent.

Et puis ce projet de publication est arrivé sur mon chemin de manière totalement inattendue et je m’en réjouis énormément même si je me demande 1 jour sur 2 si c’est vraiment en train d’arriver !

Quelle est la première chose qui vous vient à l’esprit lorsque vous pensez à votre livre ?

Que je n’aurais jamais pensé en écrivant ses premières lignes qu’il deviendrait un vrai projet sérieux en auto-édition…
Que j’ai beaucoup rigolé mais aussi beaucoup appris en l’écrivant et en le réécrivant…
Et qu’il n’a probablement pas fini de me surprendre !

Qu’est-ce qui vous a inspiré cet ouvrage ?

Mon filleul Hugo, qui a bientôt 17 ans. À la base, le « carnet de cuite », c’était sensé être un cadeau de Noël très personnel que je lui faisais, en lui partageant mes expériences et conseils sur l’alcool et les soirées qu’il commençait à fréquenter, pour l’aider à savoir en profiter sans pour autant le regretter le lendemain ou quelques années plus tard.

Et puis en en parlant autour de moi, et notamment au sein de ma communauté d’entrepreneurs, l’idée est née de le reprendre, le compléter et l’illustrer avec Mika-L puis de l’auto-éditer pour aider aussi vos petits frères et soeurs, vos enfants, vos neveux et nièces…

Qu’est-ce qui rend votre livre unique ?

Je crois tout simplement qu’il n’existe aucun guide de ce genre aujourd’hui (et si je me trompe, partagez-moi l’info, ça
m’intéresse !). Sans jugement ni culpabilisation d’aucune sorte, il propose des conseils pratiques et concrets sur l’alcool et ses conséquences sympas et moins sympas. J’aime à penser qu’il sera apprécié autant par les adultes qui l’offriront que par les ados et jeunes adultes qui le recevront grâce aux nombreux messages qu’il contient.

Comment décririez-vous le ton général de votre livre ?

Fun, décalé et détendu. On parle souvent d’alcool de manière très sérieuse ou négative voire culpabilisante. J’avais plutôt envie de passer le message différemment, en traitant le sujet avec plus de légèreté et surtout en n’oubliant aucun de ses 2 côtés : côté pile, le fun et la convivialité, côté face, les risques et les conséquences…

Avez-vous des anecdotes à partager qui se sont déroulées durant l’écriture de votre ouvrage ?

En phase de réécriture, c’est donc tout récent, je me suis retrouvée à passer une soirée avec des amis, et notamment Benjamin, alcoolique suivi depuis quelques années sur le sujet. Mon carnet de cuite s’est invité dans la conversation, et le long échange qui a suivi avec lui a changé beaucoup de choses dans la suite de la réécriture.

Sa vision m’a aidée à mieux voir ce qu’il était important de dire en matière de prévention et aussi à trouver des ressources pour m’y aider afin de compléter la partie fun du discours par des infos concrètes et utiles. Alors quelques jours plus tard, je lui ai demandé s’il accepterait de relire la nouvelle version et de me faire des retours… Non seulement il a accepté immédiatement mais il m’a aussi demandé s’il pouvait me proposer quelques lignes de
son cru pour évoquer le sujet de l’addiction. J’ai été très touchée de ses partages et retours bienveillants, mais surtout de son texte, que, bien entendu, vous pourrez retrouver dans la version définitive du Carnet de cuite, alors merci Benji !

Comment souhaitez-vous que les lecteurs se sentent après avoir lu votre livre ?

Je les imagine plus conscients et aussi plus confiants envers leurs premières expériences alcoolisées. J’espère qu’ils pourront mieux profiter de leurs soirées, en gardant un recul suffisant pour se permettre de ne pas être malades à toutes les soirées ou de ne pas reprendre le volant trop alcoolisés : bref, de kiffer sans regretter.

Y a-t-il un message que vous souhaitez transmettre aux lecteurs à travers votre ouvrage ?

L’alcool ça peut être fun et sympa, mais il est tout de même nécessaire de faire attention à ne pas faire n’importe quoi avec…
Justement pour qu’il ne reste QUE fun et ne devienne pas un truc qu’on regrette, à court comme à long terme…

Pourquoi avez-vous choisi NéoLibrum pour vous accompagner ?

D’abord parce que ma route a croisé celle de Mika-L il y a un peu plus d’un an maintenant et que c’est une personne que j’estime et que j’apprécie énormément.

Ensuite parce que, pour les raisons précédentes, Mika-L s’est joint naturellement à mon aventure en acceptant d’illustrer le carnet.

Et enfin, parce que les planètes s’étant parfaitement alignées, tout ce projet s’est construit en parallèle de la construction du projet NéoLibrum, et que c’est donc apparu comme une évidence pour moi (comme pour Mika-L je crois !) que la naissance de l’un pouvait profiter à la naissance de l’autre et vice versa !

Un petit jeu : si vous pouviez inviter 3 personnages littéraires célèbres à dîner, qui choisiriez-vous ? Et pourquoi ?

Mhhh question difficile !

* JK Rowlings : en bonne Potterhead que je suis (et que je resterai encore longtemps), j’adorerais la rencontrer et creuser avec elle tout ce qu’elle a pu imaginer de cet univers magique, en particulier ce qu’elle n’a pas écrit dans ses livres ! Et aussi pour lui demander justement comment elle a construit chacun de ces 7 tomes qui ont marqué à jamais l’histoire de millions de lecteurs.

* Elizabeth Gilbert : j’ai lu coup sur coup « Comme par magie », puis « Mange prie aime » et ces 2 livres ont eu un impact monumental sur ma vie au moment où j’ai croisé leur chemin. J’adorerais pouvoir découvrir celle qu’elle est aujourd’hui et notamment comment ses idées sur la créativité ont pu évoluer.

* Florence Servan-Schreiber : J’ai eu la chance d’échanger avec elle suite à une conférence à laquelle j’ai assisté il y a quelques années et j’ai adoré sa pétillance, son optimisme communicatif… et son grain de folie aussi ! Alors partager un dîner avec elle serait l’occasion de reprendre son propre rituel de se raconter nos 3 kifs de la journée, dont ce dîner ferait bien entendu partie !

Et pour terminer en beauté, pourriez-vous nous donner un avant-goût de vos futurs projets littéraires ?

J’ai commencé cette interview en vous disant qu’à la base, je suis tout sauf un auteur… Mais le « carnet de cuite » en est un contre-exemple qui pourrait rester un cas isolé…

Mais au risque d’en surprendre certains, je ne vais pas affirmer ici que ce sera le seul ! Car on ne sait jamais vraiment de quoi l’avenir est fait, non ?
Alors qui sait ?…
PS : merci encore pour tout Mika-L et longue vie à NéoLibrum !
🫶🏻